Dans la main droite de Dieu

Dans la main droite de Dieu

Dans la main droite de Dieu

Gérard Haddad

Premier Parallèle – 5,99 €

ISBN : 979-10-94841-11-2

Comment comprendre que des individus se précipitent en masse pour en massacrer d’autres ?

Du fanatisme, cette maladie de l’esprit qui traverse le temps, nous n’avons jusqu’à présent triomphé que par la violence, par la chirurgie, comme on extirpe une tumeur.

Gérard Haddad propose au contraire d’analyser les multiples facteurs qui, aujourd’hui comme hier, encouragent le fanatisme. Il nous invite ainsi à une troublante plongée dans les arcanes psychiques de ceux qui s’y abîment : Comment devient-on fanatique ? À quelles sources psychologiques s’abreuve la jouissance de celui qui croit détenir, seul, la Vérité ? Que signifie le fantasme d’un retour aux origines, l’obsession du complot, la certitude, chevillée au corps, que l’instant décisif qui révélera le monde à lui-même est sur le point d’arriver ?

Psychanalyste et fin connaisseur des trois grandes religions du Livre, Gérard Haddad propose une lecture approfondie, à la fois anthropologique et psychanalytique, d’une folie collective. Car c’est en connaissant mieux notre ennemi que nous pourrons lutter, pied à pied, contre lui.

Si vous avez acheté la carte chez un de nos libraires partenaires, vous pouvez le télécharger ici.

Vous pouvez l’acheter sur notre librairie en ligne ici.

Elles. Les prostituées et nous

Elles. Les prostituées et nous

Elles. Les prostituées et nous

Sophie Bouillon

Premier Parallèle – 5,99 €

ISBN : 979-10-94841-08-2

« Quand tu nous regardes là, quand tu nous vois dans ce bordel, quand on fait les connes tout ça, tu penses quoi de nous ? »

Il y a Camilla, la gamine des cités qui se marre avec ses copines dans le décor colonial d’un bordel suisse ; Kristina, qui arpente le bois de Boulogne depuis vingt ans et s’amuse à tenter les flics avec son accent brésilien et ses seins gonflés aux hormones ; Laurence, qui a arrêté il y a vingt-neuf ans et qui tient à ce qu’on mentionne son nom de famille, parce que « c’est symbolique ».

Il y a elles, toutes ces femmes qui vendent leur corps. Il y a les clients. Et puis il y a nous, les autres, à notre place, qui voudrions trouver un responsable, pénaliser quelqu’un, mettre de l’ordre dans le désordre.

Sophie Bouillon n’a pas enquêté sur la prostitution ; elle est allée voir des prostituées. Puis elle a écrit ce qui est sans doute l’un des textes les plus justes sur le sujet.

Si vous avez acheté la carte chez un de nos libraires partenaires, vous pouvez le télécharger ici.

Vous pouvez l’acheter sur notre librairie en ligne ici.